23/01/2005

...

De retour de soirée... de retour de ces trops nombreuses soirées....
De cette envie d'écrire qui fut l'origine, l'essence de cette envie et de cette qualité d'écrire...
De ce besoin de déverser une overdose de choses...

Ah...
Le célibat...
L'occasion de pouvoir contempler sans gêne et sans scrupule les jolis échantillons de sexe féminins...
Le dégout de voir ces  femmes me vouloir, me  ravir, vouloir me ravir un baiser...
Non, femmes, je ne suis pas celui que vous croyez... non...
Chaque baiser donné de ma part est un baisé ravi, chaque caresse, douceur,soupir, fut un geste, une émotion volée à mon âme, fut quelque chose de mérité, de conquis...

Non...
Je ne suis pas véritablement homme à se donner ainsi, non...
Je me suis toujours donnée entièrement à ceux qui le méritaient, à ces rares personnes qui ont eu la chance de pouvoir me toucher, ou me faire tomber...


Finalement, tout cela relève de l'esprit...
Nous décidons de ce qui nous touche ou pas...
Nous décidons involontairement et d'un certain coté volontairement du développement de nos sentiments..
Nous décidons involontairement et d'un certain coté volontairement de l'impact et de l'importance de la douleur, mécanisme chimique, sur notre corps, sur notre esprit....
 
 
Oui...
J'aime cette chance d'avoir compris cela il y a bien longtemps...
J'aime d'une certaine manière cette inhumanité que je puis posséder quand je le décide...
Oui...
J'aime et je bénis le fait de pouvoir arriver à rester dans cet état de létargie, de curiosité et d'envie de découverte, d'ennivrance, de charme qui me permet finalement d'éviter un long bloquage...
 

Oui, ce soir, la chair était fort faible de multiples parts et il aurait été facile de pécher; mais je n'en ai eu aucune envie et je n'ai nullement cédé....
Oui... il reste beaucoup trop d'innocence et de respect en moi malgré le temps...

05:02 Écrit par Mr P & Mr F | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.