03/08/2004

Kernel Panic

20h33...
Après avoir bossé mes cours (décidément, je me surprends à reprendre la machine en main avec de moins en moins de difficulté), je rentre et l'esprit se met en route...
Elle arrive... elle gronde... je la sens me prendre, comme à chaque fois... elle augmente mon taux d'adrenalyne, elle perturbe mon esprit rationnel, elle me pousse à tout faire sauf penser, elle prend le contrôle de mon coeur, de mon âme, de mon corps... pour exploser... crise d'angoisse merde...

Envie d'un bon pétard de beu là dans un bon bain ou dans mon canapé, à défaut, de me prendre 2 bières ou cette saloperie qu'on appelle "calmant" lorsque ca se passe, lorsque ca pète... merde... ne rien faire de tout cela (excepté le pétard peut être mais rien sous la main...), respirer un bon coup, se vider un verre cul sec, allumer une clope, poster sur ce blog, écrire, vider, vider, vider...

PAUSE
 
Attendre 22h qu'elle aie fini son entrainement pour entendre le son de sa voix... attendre aussi pour savoir si finalement nous pouvons fêter demain son anniversaire ensemble et peut être passer une soirée avant de se revoir dans x temps vu ses horaires chargés
Le temps défile... je me rends compte qu'au fil des heures qui passent, je retombe dans cette mauvaise routine "moins je vois l'autre, plus il me manque, plus ca me bouffe..."
Je suis accro, elle est mon shoot, mon crack... à peine gouté, déjà intoxiqué, à peine le temps de sentir cette extase, ce bien être, cette douceur, cette évasion que déjà après 24h de descente progressive, l'état de manque revient...
 
Je souris de l'absurdité de la situation...
Je me plaignais d'être célibataire, je me plaignais de ne pouvoir vider assez régulièrement et efficacement ce réservoir qui me semble infini d'amour, de tendresse, de douceur, je me plaignais d'être un salaud, de ne plus pouvoir véritablement aimer sincèrement, de faire souffrir, de contrôler instinctivement par peur ces sentiments au fond de moi
Et là, je me dis que j'aimerais un peu avoir le contrôle... ne pas penser à elle quand je n'occuper pas mon esprit, ne pas regarder cette foutue horloge toutes les 1/2 heure et de décompter les minutes pour recevoir mon shoot, le son de sa voix, sa présence, ne pas se poser cette question qui m'intrigue, m'aimes-tu de sentiments sincères ou n'est-ce que simplement de l'attirance envers ma personne comme ce fut trop souvent le cas dans cette série d'échecs sentimentaux ?
Oui, j'aimerais avoir les rennes de mes sentiments comme avant, pouvoir décider du moment où il faut laisser le coeur s'emballer, et quand il faut le ralentir...
Etre humain, aimer est en même temps un paradis et un enfer... un lourd fardeau que je me plais à porter, comme ces responsabilités que j'aime au fond de moi porter pour pouvoir avoir le plaisir à la fin de me m'autosatisfaire du travail accompli et de la réussite.

20h55... les mots s'échappent, il me reste une heure à tuer, mon esprit est ailleurs, les verres d'eau et de coca quasi vidés en une traite pour me calmer défilent, je résiste à l'envie de prendre une clope ou 2, j'essaye de comprendre pourquoi comme cela, en quelques heures, mon coeur usé et cadenassé s'est mis à briser ses chaînes, à brûler de mille feux, à sentir cette machine se relancer et s'emballer comme une réaction en chaîne digne d'une centrale nucléaire devenue folle
Mais je ne trouve aucune explication... y parrait que ce genre de truc nous tombe dessus sans crier garde, un peu comme un personnage de cartoon qui a juste le temps d'entendre le sifflement de la chute du piano qui va lui tomber surl a gueule...
 
Je vais faire un tour... chercher mon ampli de guitare, brancher le tout, et caresser aléatoirement les cordes pour le plaisir de l'émotion naissante d'un ensemble de notes plaisantes et apaisantes, m'immerger un instant dans le monde de la sonorité cristaline... c'est pas une dose, mais c'est une bonne méthadone...  
 

21:02 Écrit par Mr P & Mr F | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... elle sait que t'es aussi torturé que ça ta copine... madre dios, mère de toutes les Eglises, priez pour lui... ;o)

Écrit par : Asweeer | 04/08/2004

Les commentaires sont fermés.