27/07/2004

Reflexions

Le soleil brille, il fait beau, il est 3h, grasse mat, longue nuit, bonne soirée, un petit temps que je n'ai plus posté, privilégiant pour l'instant le réel au virtuel...
Quelques bonnes rencontres nouvelles ces derniers temps, quelques verres claqués, quelques parties de billard, quelques journées passées à fureter à gauche, à droite... quelques crises de nerfs dues à quelques gens trop présents...
 
Après avoir été chez mon ex S. avec un grand poids, je regrette d'avoir donné ma parole de venir régler 2/3 problèmes de pc (le temps a passé et j'ai enfin compris et réalisé que la revoir n'allait rien m'apporter de constructif excepté sans doute encore une fois me faire manipuler ou spolier mentalement ou abusé par ma gentillesse).
Je passe faire ce que j'ai à faire, je récupère par la même occasion ma calculette, j'envoie au bac l'argent du que je ne récupérerai probablement jamais où à force de coups de marteaux, ca n'en vaut pas la peine...   merci au revoir...
Ca fait du bien d'envoyer balader les gens qui n'apporteront rien... ca fait un bien fou, et j'avoue, j'adore...

Je cours, je cours, et à 3h du matin c'est avec grande émotion que je regarde le haut de la ville d'une certaine hauteur, la ville endormie, avec ses lumières, ses reflets, ses ombres, ces petits détails calmes et reposants.
Je regarde ému une distortion de lumière, celle là même qui un jour fit que je me suis levé et que je me suis dit "tu feras informatique mon grand... tu es doué principalement pour cela et en plus c'est un métier où l'on peut être une grosse faignasse" (enfin, c'est ce que je pensais...)
Je rentre, je regarde ce gros serveur ouvert... c'est simple, tellement simple... pourquoi penses-tu que tout cela est irréalisable ?
Parce que tu n'en as plus la force, parce que tu n'as plus le courage pour rien, tout simplement...
 
Il est 15h, je me lève après un coup de fil d'un de ces amis proches, la lecture de certaines choses et je me mets à méditer...
Le monde est hypocrite, il est vrai que finalement, je suis trop impulsif, trop charieur, je suis une véritable bombe d'énergie qui maladroitement me sépare de gens qui pourraient s'intéresser à moi qui m'ont en estime, je suis devenu quelqu'un de beaucoup trop indépendant et la moindre chose ou personne qui pourrait toucher à cette indépendance ou prendre une place trop grande dans ma vie se fait balayer comme un fétu de paille...

Un café, 2/3 clopes, faut que je nettoie ce bureau, que je donne 2/3 coups de fils, que je me mette à bosser sérieusement, que je prenne mes petites pillules calmantes, que je nettoie cet appart, que je me bouge le cul bordel

Tremble, monde, je viens de décoller une semelle du sol... j'arrive prochainement te conquérir...

15:40 Écrit par Mr P & Mr F | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

coucou .....bébé ;-))) ...Défoule toi sur ton appart ( nettoyage ...etc....) et ....sois gentil .....tout doux avec les gens qui t'M......;-))

Trés bonne soirée ...et gros bisous .....

Écrit par : bio | 27/07/2004

... (Bonne idée => C exctament la solution que je me préconise quand ça va pas... !)

Zoubi toi ça m'a fait plaisir de parler un peu avec toi, prends soin de toi...
xxx

Écrit par : *Cocci* | 28/07/2004

Les commentaires sont fermés.