22/07/2004

Simply and humanely...

Il y a des choses parfois que l'on regarde avec un regard intrigué, un regard excité, une âme touchée, ce genre de petits moments, de petits instants, de petits détails qui font que parfois, on se met à sourire, et à penser avec une âme aussi innocente que celle d'un enfant...
Je rentre des courses, une clope, un café vanillé... je repense avec sourire à l'homme à la rose.

L'homme à la rose est un de ces hommes qui font la manche, par obligation, par survie, à l'entrée des métros.
Celui-ci se trouve à l'intérieur de l'entrée du métro schuman, peut-être l'avez vous observé l'espace d'un instant sans y pretter attention.
Cet homme a cette singularité d'être là, sur le sol, sans chercher forcément à récolter le regard, ou une petite pièce, tout simplement, comme s'il attendait patiemment quelque chose ou quelqu'un.
Devant lui, il a un petit vase en forme de flutte avec une base circulaire en porcelaine, légèrement dessiné, dans lequel chaque jour, il y a une fleur et une petite bouteille d'eau, qui lui sert en cas de grosse chaleur et de temps en temps pour remplir son vase...
Cet homme est là et ne semble pas marquer le poids de la gène, de l'ennui, comme s'il était né dans cette situation et que celle-ci ne le dérangeait pas.
Qui est-il... que faisait-il avant... il me semble être le genre de gars qui a mené sa vie un peu comme il l'entendait, en parcourant le monde, il a un visage avec un bon fond, sans trop de tristesse, voire même sympathique...
Etait-il fleuriste ? Garde t-il trace du passé grâce à cette petite fleur à chaque fois différente ?

Cet homme me fait sourire... je n'hésite pas à lui donner un fond de poche quand mes économies me le permettent, car il apporte quelque chose qui n'a pas de prix...
un instant suspendu de magie dans ce monde, et un sourire...

20:21 Écrit par Mr P & Mr F | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Heureuse pour toi ...de voir que ces petites choses t'émeuvent ...c'est déjà ça

Écrit par : Absintheae | 23/07/2004

Les commentaires sont fermés.